Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/06/2011

Au bonheur des xylophages...

Il y a des jours où on ferait mieux de s'abstenir. Toujours dans ma rénovation de portières, qui se termine enfin bientôt, et en attendant qu'une couche de peinture sèche, je n'ai pu m'empêcher d'aller jeter un coup d'oeil sous la moleskine de toit de la LR2. Mal m'en a pris ! J'avais bien vu que la boiserie supérieure avait un "coup de mou". En déchirant un peu la toile, j'ai constaté avec effroi et horreur l'étendue des dégâts. Quelle bête avait pu faire ça ? Une vrillette de deux kilos ? Un capricorne adepte du sumo ? Un ver à bois culturiste ?

P1070085.JPG

Toujours est-il que je vais devoir me faire menuisier et refabriquer complètement la pièce.P1070094.JPG

C'est ça aussi le plaisir de la restauration des anciennes... On apprend pas mal de choses sur les corps de métier.

 

 

P1070090.JPG

 

 

 

 

En tout cas, je ne déchire plus la moleskine pour l'instant, je me ménage des surprises et des montées d'adrénaline pour plus tard... A suivre donc la réfection du pavillon de ce faux cabriolet, vrai garde-manger à bestioles...

07/06/2011

Des clous !

P1060998.JPG

S'il est une chose qu'on ne trouve plus sur nos voitures modernes, c'est le clou ! Sur les "avant-guerre" à ossature bois, ils sont partout ! Fixer la tôle à l'armature, la moleskine aux montants de porte, les baguettes alu, le tissu de garnissage... le clou est omniprésent ! On en rencontre de toutes sortes : semences de tapissier de différentes tailles, clous sans tête, avec tête, minuscules parfois, d'origine ou arrivés là pour une réparation sommaire.  Rien qu'en démontant ma seconde portière, j'en ai rempli une boîte à sardines !

P1060974.JPG

 

Ceci dit, j'avance un peu... La portière passager est en cours de remontage et j'ai commencé à désosser la seconde. Celle-ci est en moins bon état : coulisse de vitre "massacrée", baguette d'ossature manquante, vitre non d'origine. Visiblement, elle a souffert. Je vais être obligé de bosser un peu dessus.

Voici où j'en suis sur la portière passager, il me reste à trouver un tissu de garnissage et à fixer le panneau ainsi que la serrure... Pour la tôle, phosphatée, elle attendra encore apprêt et peinture.

P1060950.JPG

P1060953.JPG