Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/08/2011

Les mauvaises surprises du démontage...


P1070758 - Copie.JPG

Une roue crevée, c'est pas la mer à boire ! 

Trois boulons même pas grippés et hop ! La roue est par terre. Deux coups de démonte-pneus (des Michelin d'époque...) et voilà la chambre à air "à l'air". Assurément, à voir toutes les rustines qui la décorent, ce n'est pas la première fois que ça lui arrive.

P1070760.JPG

Ce sont les têtes de rayons, rouillées et agressives, qui sont souvent responsables des crevaisons sur des roues de ce type.

 Afin d'éviter ce désagrément (et sans succès...), un des anciens propriétaires avait eu l'idée de coller une bande de protection avec une généreuse couche d'un produit que je pense avoir identifié : du mastic-colle à pare-brise.

P1070755 - Copie.JPG

Mauvaise idée ! Le produit s'est échappé par les trous (Ah oui ! Au fait... Il manque aussi une demi-douzaine de rayons...) et s'est fichu partout. Cette saleté de chewing-gum noir et collant est pour l'instant résistante au décapant, à l'acétone, au white spirit... Je vais essayer le trichlo (ou le chalumeau ?). 

Pour le reste, la jante avait été artistiquement repeinte sur crasse, en rouge puis en noir.P1070765 - Copie.JPG

La peinture heureusement est de mauvaise qualité. Trois passages de décapant en auront je pense raison. J'en suis à la deuxième... Ensuite, je remplacerai les rayons, j'en ai en stock...

 

 

P1070756 - Copie.JPGJ'envisage alors une peinture époxy (faite moi-même ?). Restera à trouver une solution pour protéger la future chambre à air (neuve, ce ne sera pas du luxe...) des aspérités des têtes de rayons. Je pense que tout ça va me prendre un bon moment.

Considérant que j'ai 7 jantes en réserve et qu'elles sont toutes dans le même état, j'ai de quoi occuper les longues soirées d'hiver...

23/08/2011

Coulisses de vitre bon marché...

Les coulisses de vitres de la porte passager étaient trop endommagées pour être récupérées. Ne trouvant pas sur le marché un modèle équivalent, il fallait donc utiliser le fameux "Système D". 

P1070754.JPG

D'abord, trouver l'ami sûr et discret qui, en cachette de son employeur, fera plier deux baguettes alu à son usine. Les percer pour vissage ultérieur dans les montants en bois. Ensuite, fouiller le grenier à la recherche du tissu qui pourrait servir de garniture et tomber sur un beau morceau de feutrine marron. Enfin, dégoter un tube de colle néoprène même pas sec depuis le temps qu'on l'a...

Encoller l'intérieur de la baguette. Couper large une bande de feutrine. Presser la feutrine sur la colle avec un petit tasseau que vous avez fini par dénicher dans un coin de l'atelier. Araser au cutter. Laisser sécher... Il n'y a plus qu'à monter. Le résultat est impeccable ! Le tout m'a coûté une bouteille de Bourgogne pour le pliage de l'alu. Rapport qualité prix imbattable...

19/08/2011

A fond la caisse !

P1070749.JPG

En attendant d'avoir un garage digne de ce nom pour "décoquer" la bête, j'en ai profité pour gratter la face intérieure du plancher. Il n'est pas du tout corrodé, à peine un peu attaqué dans le puits de batterie, mais presque rien. Il faut dire que la tôle était protégée par un satané "Blaxon", goudron ou autre. J'en ai bavé pour tout retirer au grattoir. Des heures à me contorsionner, jouant du grattoir, de la brosse métallique et de la toile émeri, l'ampoule de la baladeuse me grillant le derrière, les reins et les genoux en compote. Mais quand on aime, on ne compte pas. Il fallait ôter cette saleté, car en dessous, madame la rouille commençait à s'installer. 

P1070751.JPG

Une fois le métal à nu, j'ai passé une couche de Rustol "CIP", car je prévois de peindre le plancher au pistolet en noir quand j'en serai à la carrosserie (ce Rustol est prévu pour recevoir les peintures bi-composant). J'ai appliqué le produit au pinceau. Les pigments rouges font qu'on voit bien les traces ! C'est beaucoup moins liquide et "fusant" que le Rustol traditionnel. Pas de coulures... Dans 72 heures (temps de séchage) égrenage au papier 500 et deuxième couche. Elle sera suivie d'un second égrenage. Ensuite, mais pas avant un moment, même punition pour la face extérieure (quand j'aurai "décoqué"). Je pourrai alors me lancer dans la peinture polyurétane au pistolet.

04/08/2011

Sac de noeuds !

Quand on voit l'état de l'isolant des fils du circuit électrique, façon coton craquelé, on se demande comment la voiture n'a pas pris feu. Le sparadrap, le chatterton et le scotch étaient venus au fil des ans remplacer l'isolant d'origine. Il fallait faire quelque chose...

P1070678.JPGP1070673.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 Je ne suis pas doué en mécanique, je crois l'avoir déjà dit. En électricité, c'est pire ! Mais je suis prêt à apprendre. Alors j'y vais pas à pas. J'ai repéré tous les fils avec des adhésifs de couleur, j'ai pris des notes et des photos. 

P1070670.JPGEt ensuite, j'ai coupé ! Puis j'ai déposé le tableau de bord.

On remarquera sur la photo ci-dessous que le fusible manquant a été sans hésitation remplacé par un câble. 

P1070671.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 Je dispose du schéma électrique, qui est du type "à un fil avec retour à la masse". C'est un peu de l'hebreu pour moi, mais je vais y aller progressivement. J'ai trouvé des infos claires et simples sur l'excellent site de Jean-Pierre Delaunoy. Son site est dédié à la 4 CV Renault, mais les fiches techniques sont très bien faites et sont parfaites pour qui restaure une ancienne. Merci à lui !

Je vais donc commander du câble et refaire le faisceau pas à pas, en essayant de m'y retrouver. Le jour où je remettrai le contact, j'aurai prudemment un extincteur près de moi !

Le schéma électrique est disponible dans les archives à la catégorie "documentation".

Le lien pour le site des 4 CV de Jean Pierre Delaunoy :

http://www.4cv-renault.com/

03/08/2011

La LR2, voiture de poche !

Trouvées sur un forum, ces photos d'un HY Citroën dans lequel loge, presque à l'aise, une Rosengart LR2 de 1930 environ.

img_0001-1d038b3.jpg

img_0003-1d09c1d.jpg

img_0005-1d09c26.jpg

 

Pour ceux que les chiffres intéressent, je vous offre en plus les mensurations du châssis 5Cv Rosengart, base sur laquelle les différents modèles de LR2 étaient assemblés.

notice Rosengart 3 détail caractéristiques 1.jpgnotice Rosengart 3 détail caractéristiques 2.jpgCliquez sur la vignette pour agrandir...