Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/05/2012

Le carrossier improvisé...

P1010017.JPGLes ailes ayant été ressoudées, il me fallait, après les avoir décapées (grosse galère, l'ancienne peinture résistait à tous les décapants...), redresser au mieux les multiples bosses que cette venérable auto avait collectionnées au cours de sa longue vie. Je me suis donc procuré le matériel de base du tôlier, à savoir quelques "tas" et quelques marteaux de tôlier-formeur.P1010009.JPG J'ai ensuite regardé pas mal de doc et je me suis lancé. A petits coups timides, d'abord, puis en tapant comme un sourd, étonné de voir que j'obtenais un certain résultat. Bien sûr, je suis encore loin du CAP de tôlier-formeur, mais le plus gros des bosses a disparu des ailes. Une vidéo très intéressante sur le travail d'un tôlier-formeur de chez Peugeot, c'est ici :

http://www.noe-tv.net/focus-les-metiers-de-l-automobile-e...

Les ailes, débosselées et décapées, ont reçu sur chaque face une impression de phosphatant de chez Restom. J'ai ensuite passé une couche de Rustol CIP à l'intérieur des ailes. Je recouvrirai cette base de peinture noire quand je peindrai les ailes. Peut-être aussi d'un anti-gravillons, faut voir...

P1010021.JPG

En ce qui concerne la face extérieure, des ailes, je me propose dans les semaines qui viennent de mastiquer les imperfections qui subsistent, poncer, passer deux couches d'apprêt garnissant, de reponcer... Viendra le temps de faire alors une peinture "poli-lustrée", mais ça , c'est une autre histoire...

Bientôt les images des boiseries qui sont sur le point d'être terminées...