Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/07/2012

Passons aux choses sérieuses...

Depuis un bout de temps déjà, j'avais dévissé (avec quelques litres de dégrippant...) les 8 boulons qui solidarisaient la caisse au chassis. Il me fallait trouver l'occasion d'avoir dans le secteur quatre paires de bras (même pas trop musclés...) pour sortir la coque de la voiture afin d'accéder au chassis et au dessous de caisse pour un petit coup de neuf.

P1110749 - Copie.JPG

 Profitant d'un repas de famille (avant l'apéro...) j'ai donc battu le rappel. Quatre pour lever et un cinquième muni de la pince coupante, au cas où un vestige du circuit électrique n'aurait pas été coupé. J'avais pris la précaution de démonter la colonne de direction, afin que ça passe mieux, car je n'ai pas ôté le tableau moteur (Tout ce qui peut contribuer à la rigidité de la caisse est le bienvenu...). P1110752 - Copie.JPGEn deux temps trois mouvements, la caisse s'est retrouvée les pattes en l'air, montrant un plancher paré d'un jolie couche de rouille superficielle.

P1110785.JPG Le chassis, lui, est gras, poussiéreux, présente de la rouille superficielle, mais est parfaitement sain.

P1110781 - Copie.JPG





Au programme maintenant : grattage plancher, rustol CIP et deux couches de noir... Pour le chassis, démontage des accessoires (amortisseurs à friction, commande de freins...), vérification des caoutchoucs, bagues, garnitures de freins... Dépose du moteur et de la boîte... Grattage, Rustol CIP et deux couches de noir... De quoi m'occuper un moment !

P1110765 - Copie.JPG

Ensuite, pose d'un nouveau moteur "neuf" et remontage. Le mois de juillet n'y suffira sans doute pas!

à suivre...

Commentaires

Merci pour cet article, et bonne chance pour la réalisation de votre projet et dans la site de votre blog! :)

Marie.

Écrit par : nourrice agrée | 18/07/2012

Les commentaires sont fermés.