Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2012

Heureux comme un gosse !

Pour ceux qui me connaissent, je n'ai jamais été doué en mécanique... Même ma tondeuse est électrique tant les moteurs à explosion restent pour moi un mystère. Je comptais sur cette Rosengart pour me "déniaiser" un peu. J'ai donc potassé les docs d'époque, les manuels d'utilisation... J'ai fréquenté les forums de mécanique... J'ai même acquis un petit livre de travaux pratiques pour mécaniciens des années trente que j'ai entrepris de lire... 

P1120034.JPG

Il faut croire que j'ai fait quelques progrès, car je viens de mettre en route mon moteur (celui acquis dans le Gers, pour ceux qui suivent...). Et ce, sans l'aide de personne ! Je savais que je pouvais compter, en cas d'échec, sur des mécanos chevronnés et habitués des anciennes pour venir à mon secours en cas de besoin... Mais j'espérais bien m'en sortir seul. Un challenge, comme on dit aujourd'hui. Eh bien mesdames-messieurs, ça a pétaradé ! Et je ne peux vous décrire mon plaisir (et aussi, il faut bien le dire, "ma surprise" !) en entendant le bon vieux quatre cylindres prendre des tours et m'assourdir de son échappement libre. Quand je serai un peu remis de mes émotions, j'essaierai de vous faire une petite vidéo "sonore" de l'opération. J'en profiterai pour expliquer comment j'ai fait (mon installation de fortune...), car j'ai eu bien du mal à trouver des explications claires sur Internet en cherchant : "comment démarrer un moteur au banc"... C'est sans doute parce que pour un habitué des moteurs, c'est simple comme bonjour. Cela ne l'était pas pour moi !

Mais il me reste un autre challenge : remonter l'embrayage de l'ancien moteur sur celui-ci... Et comprimer les ressorts, ça va être coton... René, t'aurais pas une astuce pour ce montage ?

25/07/2012

On progresse...

Par ces chaleurs, il fait bon être à l'ombre dans le garage. L'occasion pour avancer un peu le chantier. P1010092.JPGP1120003.JPGPour ce qui est du châssis : démontage de tout ce qui gêne, grattage à la spatule (eh oui, il y avait de la terre et de la graisse presque centenaire !), brosse métallique, trois passages au white spirit pour dégraisser, entrecoupés de regrattages, ponçage à la toile émeri, passage à la soufflette, phosphatant Restom appliqué au pinceau et au chiffon, soufflette encore et une couche de Rustol CIP.

P1120007.JPG

La visserie du démontage devient envahissante. Afin de ne pas m'y perdre, je stocke écrous, boulons et autres goupilles dans des boîtes de conserves étiquetées. je prends aussi beaucoup de photos avant démontage et dans les cas "difficiles", je fais des croquis annotés (ordre des rondelles et ressorts dans les amortisseurs à friction, positions des ressorts sur le palonnier de freins par exemple. Car il ne faut pas perdre de vue qu'il faudra bien un jour tout remonter et que le temps qui passe favorise l'oubli...

rustol,cip,restom

Il faut laisser sécher le Rustol CIP au moins 72 heures avant de recouvrir. Pas fâché de faire une pause, j'y ai passé la semaine ! J'en profite pour avancer des bricoles. J'ai démonté et décapé les tambours de freins (bonne surprise, les garnitures des mâchoires sont en bon état et pas usées...). 

P1120009.JPGJe vais leur passer 2 couches de peinture spéciale moteur  (Restom encore...). J'ai fini de poncer le mastic sur les ailes et passé deux couches de noir au pinceau sur une sous-couche Rustol CIP sur la face interne (on ne verra pas trop mes coups de pinceau...). 

P1120021.JPG

Je peins aussi au fur et à mesure tout un tas de babioles, ce sera ça de fait. Quant à la caisse, elle a reçu deux couches de noir (sur base Rustol CIP...). J'ai commandé une cartouche de joint noir pour isoler les tôles jointives et éviter l'entrée de saletés toutes neuves dans mon plancher tout beau. Je vais mettre aussi un petit coup de durciseur, de Rustol et de peinture noire pour protéger les bois apparents de la sous-face. Je vais m'occuper de tout ça... incessamment !rustol,cip,restom

 

J'en ai aussi  profité aussi pour me ruiner sur Internet. La prochaine fois, je vous parlerai de mes commandes chez "Dépanoto", ""Pièces et Pneus et "Mon Ancienne.net".

18/07/2012

Programme d'été

P1110897 - Copie.JPG

Le planning est chargé cet été ! Dans un excès d'optimisme, j'ai prévu un passage au contrôle technique fin septembre. Chaud ! Pour l'instant, voilà où j'en suis... P1110907 - Copie.JPGLa sous-face du plancher a été brossée, une couche de Rustol CIP et deux couches de noir. Le moteur et la boîte sont déposés, j'ai commencé à gratter le châssis (c'est gras, c'est encrassé, mais c'est très sain...). Un petit voyage vers Toulouse m'a permis de négocier à un vrai ébéniste un beau tableau de bord tout neuf, en noyer, s'il vous plaît... Je vais effectuer une petite commande sur le Net. Un flector chez Dépanoto, (modèle pour LR4N2, mais aux mêmes dimensions que le mien...), une batterie chez Pièces et Pneus (Fulmen 80 A pour 107 euros...), une durite et des bricoles sur "Mon Ancienne"... Je pense avoir terminé le chassis en fin de semaine. P1110994 - Copie.JPG

P1010106.JPG

0486730256 - Copie.jpg

Ensuite, démarrage au banc du moteur de rechange. Si c'est concluant, remontage du moteur (Le petit 750 cm2 est "léger" et se fixe avec 4 boulons...). Faudra aussi que je jette un oeil aux freins, peut-être à regarnir. Ne restera plus que la peinture, remettre quelques rayons et repeindre les roues, le remontage, la moleskine de toit, la sellerie et le cablage électrique complet... C'est pas gagné !

03/07/2012

Passons aux choses sérieuses...

Depuis un bout de temps déjà, j'avais dévissé (avec quelques litres de dégrippant...) les 8 boulons qui solidarisaient la caisse au chassis. Il me fallait trouver l'occasion d'avoir dans le secteur quatre paires de bras (même pas trop musclés...) pour sortir la coque de la voiture afin d'accéder au chassis et au dessous de caisse pour un petit coup de neuf.

P1110749 - Copie.JPG

 Profitant d'un repas de famille (avant l'apéro...) j'ai donc battu le rappel. Quatre pour lever et un cinquième muni de la pince coupante, au cas où un vestige du circuit électrique n'aurait pas été coupé. J'avais pris la précaution de démonter la colonne de direction, afin que ça passe mieux, car je n'ai pas ôté le tableau moteur (Tout ce qui peut contribuer à la rigidité de la caisse est le bienvenu...). P1110752 - Copie.JPGEn deux temps trois mouvements, la caisse s'est retrouvée les pattes en l'air, montrant un plancher paré d'un jolie couche de rouille superficielle.

P1110785.JPG Le chassis, lui, est gras, poussiéreux, présente de la rouille superficielle, mais est parfaitement sain.

P1110781 - Copie.JPG





Au programme maintenant : grattage plancher, rustol CIP et deux couches de noir... Pour le chassis, démontage des accessoires (amortisseurs à friction, commande de freins...), vérification des caoutchoucs, bagues, garnitures de freins... Dépose du moteur et de la boîte... Grattage, Rustol CIP et deux couches de noir... De quoi m'occuper un moment !

P1110765 - Copie.JPG

Ensuite, pose d'un nouveau moteur "neuf" et remontage. Le mois de juillet n'y suffira sans doute pas!

à suivre...