Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/09/2013

Demain, contrôle technique !

P1150737.JPG

Ce n'est pas parce que je n'ai pas posté depuis longtemps sur le blog que les choses n'ont pas avancé. Le ciel de toit a été posé (cousu par mes soins...) et ma fois pas trop mal réussi. Les garnitures d'origine en carton ont été recouvertesde tissu et fixées. Les deux sièges, recouverts d'une sellerie provisoires, sont en place et toute les parties de la carrosserie sont remontées.

P1150983.JPG

Renseignement pris auprès du contrôle technique et compte-tenu de l'âge respectable de la voiture, elle devrait passer tranquille. Ce qui me permettra, avec prudence, de faire les premiers essais sur route.

P1150988.JPG

J'ai encore de petits soucis : une carburation à régler, le robinet d'essence à réparer, la tirette du starter à remettre, deux pneus à vérifier (les chambres perdent un peu...), un problème d'éclairage, sans doute un petit court-circuit à la masse... et pas mal de petites bricoles à faire. Mais ça avance !

26/07/2013

Première sortie... Premiers ennuis...

P1150615.JPGLe mois de juillet s'achève, le temps de faire un petit bilan de l'avancement des travaux. Début juillet 2012, soit il y a un peu plus d'un an, la coque avait été ôtée pour restauration totale du chassis et des planchers, le moteur sorti... La voiture a passé un an sur chandelles et hier, j'ai décidé qu'il était temps de la remettre sur roues. 

P1150619.JPG




Les ailes venaient d'être remontées, les roues avaient repris leur place et le pavillon était préparé pour recevoir la moleskine de toit... 



Les conditions étaient idéales et j'allais avoir le plaisir de voir un peu avancer le travail. Mais bien sûr, c'était sans compter avec la malédiction de la descente hasardeuse. La voiture est bien calée, les freins serrés, tout est prêt. L'opération est délicate : je soulève avec précautions la bête, ôte les chandelles  à l'avant et commence la descente (20 cm à peine !). Mais voilà que la cale en bois ripe et que la voiture descend d'un coup ! Une chute de 20 centimètres n'est pas bien grave, me direz-vous. Sauf pour le carter d'hule qui en profite pour se faire emboutir par la tête du cric rouleur. Bilan des courses : un carter d'huile cabossé, c'est ce qui est apparent... et j'espère rien d'autre de cassé ! Il me faut maintenant vérifier si je n'ai pas de fuites d'huile et si ça peut rester en l'état un moment, avant de procéder à l'échange du carter (j'en ai un d'avance !) ou à son débosselage.P1150660.JPG

Pour me consoler, et pour la séance photo en extérieur, je remonte vite fait phares et roue de secours. P1150666.JPGPour le capot moteur, on attendra un peu car j'ai malencontreusement rangé les trois tiges métalliques qui le maintiennent dans un endroit adequat... mais impossible de me rappeler où ! La malédiction de la pièce paumée, vous connaissez ?

P1150665 - Copie.JPG

 

28/09/2012

Remontage, peinture et galères...

Le remontage avance doucement... Deux couches de Rustol CIP ont été appliquées au rouleau laqueur sur la carrosserie, ce qui devrait permettre d'attendre tranquillement les beaux jours pour peindre.

P1120342.JPG

P1120346.JPGLe réservoir a retrouvé sa place, l'accélérateur est opérationnel... La tentation était grande de faire démarrer la bête.

Le plein d'huile Castrol monograde, un peu d'essence et j'envoie 5 litres de liquide de refroidissement dans les entrailles de la "Bête". La batterie est rechargée, le démarreur en place... Yapuka ! Mais voilà-t-y pas qu'alors que je m'apprête à lancer le moteur, un "plic-ploc" m'inquiète. Des gouttes de liquide de refroidissement étoilent le carton posé au sol. Un coup d'oeil sur les durites m'apprend aussitôt que c'est la pipe à eau supérieur qui fuit. Qu'à cela ne tienne, un petit serrage devrait régler le problème. P1120353 - Copie.JPGUn quart de tour de clé et un petit "pling!". La pipe en alu a fendu. Je laisse s'échapper quelques noms d'oiseaux et vidange en urgence le circuit. Il va falloir refaire souder la pièce, car il semble impossible de la trouver. Qu'à cela ne tienne, ça ne va pas m'empêcher d'entendre le bruit du moteur. Tourner une petite minute sans eau ne va pas lui faire de mal. Mais c'est maintenant le carbu qui goutte ! Le pointeau doit être encore coincé. Quand ça commence ! Malgré tout, le moteur démarre. Mais il ratatouille et j'ai des retours de gaz au filtre à air. Un démontage de carbu est à prévoir. Comme quoi rien n'est gagné...

Je crois qu'il faut se faire une raison, si on veut du fiable, économique et rapide, il vaut mieux acheter une "Clio". Mais c'est sans doute ça qui fait le charme des anciennes. Cette faculté de vous faire payer cher le plaisir de les entendre tourner et de les voir rouler...

PS : Si l'un d'entre vous dispose de la pièce incriminée (voir photo ci-dessus), je suis preneur !