Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/05/2011

La sellerie (1ère partie)...

Quand on ne sait trop par quel bout commencer, on s'attaque à quelque chose qui semble facile. La sellerie à l'air rudimentaire, ça fera l'affaire. Cette LR2 est une trois places, mais comme le siège arrière a disparu, ça va aller plus vite (au passage, si quelqu'un a des photos du siège arrière d'origine, je suis preneur...).

Les sièges sont recouverts de simili d'une épaisseur impressionnante, et plutôt en mauvais état. Après démontage, je découvre que ce n'est pas la sellerie d'origine, car l'ancien tissu est en dessous. Je le conserve pieusement. La restauration précedente a dû être faite dans les années 50 par un bourrelier qui connaissait son métier. C'était bien fait mais les années ont passé.

L'assise comme le dossier se compose d'une armature à ressorts recouverte de toile de jute. Vient ensuite une couche "végétale". Du foin, en quelque sorte... Puis un feutre gris, le tissu d'origine et enfin le recouvrement en simili datant de l'ancienne restauration.

P1060482.JPGP1060484.JPGP1060641.JPGP1060643.JPGP1060644.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tout ce petit monde vient s'encastrer dans la structure métallique du siège. Celle du passager est basculante pour permettre d'accéder à la place arrière et à la batterie située dessous. A en juger par les points de soudure, les pièces rapportées et les rivets en grand nombre, la structure à pas mal souffert aussi.

Finalement, cette opération, qui semblait facile, va me prendre un temps impressionnant. J'ai le pressentiment qu'il en sera ainsi pour chacune des étapes...

 

à suivre...